11
Pascal LEJEUNE

Avocat

085/512691

49 ans

Fraiture

« Nous avons le chance de vivre en démocratie.
Elle garantit la liberté de pensée et de parole,
mais aussi la liberté d’action.

Je souhaite en être acteur dans la recherche de l’intérêt collectif. »

Marié à Christine Leclère depuis vingt-trois ans, j’ai le grand bonheur d’être le papa de deux filles, Marie (16 ans) et Lou (9 ans). Nous vivons à Fraiture.


Après mes études de droit, j’ai opté pour le Barreau de Liège au sein duquel je suis avocat depuis vingt-cinq ans. Cette profession exigeante est une extraordinaire école de vie, enrichie journellement par de multiples rencontres et la diversité des difficultés pour lesquelles je suis consulté. J’y ai appris la rigueur, la persévérance, mais aussi l’humilité, le respect et l’empathie.


Attaché à mes origines et ma région, je me suis notamment spécialisé dans le droit immobilier, rural et agricole.


Si le procès est parfois inévitable et requiert alors pugnacité et conviction, une vision plus élevée de la Justice, subtile conciliation des droits et devoirs de chacun, permet souvent de régler rapidement et sans passions destructrices les litiges qui empoisonnent l’existence de certains. C’est sans doute cette approche humaniste des conflits qui m’a conduit, il y a quelques années, à être nommé Juge de Paix suppléant du premier canton de Huy.


Avant cela, j’ai partagé ma jeunesse entre la musique, le football (à Fraiture Sport où j’ai évolué durant près de quinze années) et le Patro 4 Horizons dont j’ai été le président durant quelques années. J’ai voulu conserver mon soutien à ce mouvement en lui offrant encore aujourd’hui une aide modeste en qualité d’accompagnateur adulte.


Au travers de ces loisirs, j’ai pris goût aux débats d’idées, à la discussion et à la réflexion collective autour d’un projet ou un autre, toujours orienté vers l’associatif.


J’ai ainsi accepté la présidence du conseil d’administration d’une Asbl proche de l’école communale de Tinlot et d’une autre dépendant de l’école Saint-Martin de Nandrin.


Depuis près de quinze ans, j’ai aussi le plaisir d’être administrateur au sein de l’Asbl Syndicat d’Initiative de Fraiture dont l’objectif est clairement de tenter d’améliorer la qualité de vie dans le village par une série d’actions d’accueil, d’information, par l’organisation d’activités festives ou culturelles, mais aussi par un soutien important aux activités des jeunes (Maison des jeunes, Club de football, Patro, …).


Ma décision de me soumettre au prochain scrutin électoral communal trouve sans doute aussi son origine dans l’exemple qui m’a été donné d’abord par mon père, Jules LEJEUNE, bourgmestre de Nandrin durant douze années. Ensuite, par mon beau-père, Jean LECLERE, dont le quart de siècle passé à la tête de notre commune suscite nostalgie et respect.


Tous deux étaient animés par cette volonté d’agir pour la collectivité, dans le respect de chacun, avec le désir de trouver une solution à tous les problèmes qui leur étaient dénoncés par leurs concitoyens, mais avec la conscience que l’intérêt collectif devait primer sur les intérêts individuels.


J’ai trouvé dans Tinlot Participation un groupe de personnes de qualité, aux compétences variées et toutes déterminées à sacrifier de leur temps à la réflexion démocratique et à l’action politique locale, avec pour seul objectif d’améliorer le bien-vivre dans notre commune rurale.


Le droit civil fait très souvent référence à la notion du bon père famille, homme diligent et prudent. Notre groupe veut être celui-là dans la gestion difficile mais exaltante d’une grande famille nombreuse qu’est la Commune de Tinlot.